Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
 
 

  

           
1977

 
 
 
 

C'est avec grand plaisir que je vous accueille sur mon blog.

 

Je n’ai aucune prétention en créant ce blog commencé sur le tard. Je ne suis ni mécano, ni pilote, je n’ai rien a vous apporter dans ces domaines. D’autant que la toile foisonne déjà de ces informations. 

Il est écrit en toute simplicité pour présenter les motos que j’ai possédé ou celles avec lesquelles je roule, en décrire les avantages, les soucis, les améliorations etc.. Attention, le fait d’avoir eu telle panne avec tel modèle ne signifie rien. Tout n’est que purement personnel. Je vois quelques fois sur des forum des motards dépités qui dénigrent leurs anciennes montures. Certes compréhensible, mais en aucun cas représentatif, et je ne suis pas certain qu’il faille s'en faire un jugement.

Puis de fil en aiguille m’est venu l’envie de relater mes voyages, mes sorties , mes balades. Vous ne trouverez aucun exploit. Quand j'emploi la premiere personne, il ne sert qu'a simplifier car tous ces moments sont partagés avec l'amour de ma vie. 

LE MOTARD.
Le titre de motard ne qualifie pas seulement les conducteurs mais aussi les SDS de tous poils (parce qu'ils aiment la moto, autrement certe, mais ils l aiment) ..
J'ecris il mais entendons , il ou elle.. motard ou motarde..pas de différence. Mais cela surchargerait d'écrire à chaque  nom ou verbe conjugué (e)  

Plus qu’une passion, une philosophie. Pas de jalousie ni de médisance entre motards. Pas de moquerie eu égard aux cylindrée ou aux marques..Tout au plus quelques taquineries entre gens de bonne compagnie. Chacun peut trouver sa voie et se faire plaisir à sa façon. Il y a les passionnés de compétitions, les rouleurs de circuit, les adeptes de stunt, les artistes en café racer, les bikers en chopper, les sidecaristes, les enduristes et trialistes, les passionnés d’anciennes, les passionnés de mythiques et légendaires, ainsi que les voyageurs en groupe ou loups solitaires.

Majoritairement, ce petit monde se respecte. Les motards, lorsqu’ils se croisent, ont toujours un petit signe de la main comme pour dire salut l’ami, je te souhaite bonne route , tu n’es pas seul et en cas de soucis , l’un des notre t’aidera.

La moto peut faire battre nos cœurs , mais aussi avoir un coté destructeur. Amour et haine, tout ce que la vie réserve à l’être humain la hante, mais chacun une fois sur sa monture s’évade à sa façon en oubliant le monde tumultueux, glauque et violent pour un autre plus paisible. C’est le sentiment de rouler vers la liberté.

PRESENTATION
Je me classe plutôt dans la catégorie voyageur avec un  ascendant amoureux de mythiques. Pour les chinois je suis du tigre. Le mythique reste néanmoins qu'un rêve vu le prix exhorbitant de certains modèles.

De la Vincent Egli,  commando, Bonneville à celles que j’entendais dans mon enfance h2, bouillotte , 500rg gamma, …..(liste non exhaustive)

Quelle joie d’avoir le cœur qui bat au feulement d’un H2 en détente et cornet. Au cri de stentor d’une egli, à la rage d’un café racer dans les rue de Londres. Non ce ne sont pas que de simples morceaux d aciers soudés, traités, articulés, graissés.. Elles possèdent cette chose impalpable et indéfinissable qu’est l’âme.

LES VOYAGES
Notre passion avec ma tendre moitié est de voyager.

Ce tourisme, peut se faire à bord d autres moyens de transport.. «MOYEN DE DE TRANSPORT» ?  ces mots deviennent complètement obsolètes quand on parle de moto !

Un moyen de transport est un engin sans âme qui ne sert qu‘a nous emporter d‘un point à un autre comme fe rait un Thoroughbred  monter de son jockey en plein derby.

Pour nous c’est le l’inverse,
ce n’est pas la destination qui est importante mais le voyage.


Les non motards disent  :  "quel peut être ce plaisir ? Pas de place pour les bagages, se faire mouiller, avoir froid, etc ??? "

Et bien justement, c’est cela la liberté. Sortir du carcan et de la cage, sortir de la monotonie et vivre la vie a part entière.

Le climat en fait partie. La goutte d’eau qui tape sur le blouson ou frappe sur la visiere avant d entrer dans le casque (politesse oblige), le rayon de soleil qui nous réchauffe, le gel qui nous attaque le bout des doigts et nous rapelle en douleur que l’on existe  (je souffre donc je suis), loin de la fadeur casaniere et de l’uniformité. Là une odeur de pins , ici de lavande, hum, et là un coin secret à champignons. Chaque saison, chaque région à son odeur caractéristique comme celle de la tourbe qui brule dans les chaumière d‘Irlande.

POURQUOI CE BLOG
Nous revenons chaque fois la tête pleine d’images, d’anecdotes, de peurs, de galères, de rires. Toutes ces choses deviennent des souvenirs, des moments de bonheur que j'ai envie de partager.

..... et si l’envie vous prenait d’y aller aussi … .

Pour ne pas devenir lassant j’y relate d autres choses. Des souvenirs, des promenades étonnantes (ex : carrières de Paris), quelques textes débiles écrits un jour creux, un semblant de poème sur mon chien (simples rimes sans règle), la rencontre avec mes anciens camarades de classe 30 ans après…



Nombre de visiteurs  : 




Laissez des coms sur les pages visitées..
Ce serait sympa
 merci.

ou une trace de votre passage ci-dessous. 



 

 

 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement