VOYAGE DANS LE VENTRE DE PARIS


Par les nuits de pleine lune, on y entends parfois résonner le sabot des chevaux au dessus de nos têtes.
 
 

Une petite promenade dans les carrières de Paname.


 



Curieux de vérifier ce qu'il y avait sous les pavés de Paris, je me suis un jour décidé d'aller y voir de plus près. J'ai, pour ce fait, revêtu mon plus beau vetement à dispositif hermetique et clos à casque sphéroïdal muni de hublots et appareil respiratoire alimenté par une pompe envoyant de l'air sous pression et muni d'une soupape assurant l'evacuation des gaz viciés. Je dois dire que cela faisait plus d'un an que je me preparais a l'immersion en milieu humide

 En fait je démystifie, sous les pavés c'est pas la plage. Je n'ai pas vu l'ombre d'une etoile de mer. J'avais l'air con avec mon scaphandre à déambuler dans la nuit des couloirs. 300 kms de souterrain en marchant à moitié courbé avec des palmes aux pieds, j'aurais voulu vous voir à ma place. L'étant moins que je n'y parais (con) je décidais de déposer dans une sorte d'abri anti aérien qui se trouve sous le Senat, et portant bizarrement inscription "rauchen verboten", ma double peau qui commençait à me filer des sueurs. Heureusement j'avais prevu le bermuda et les tongues, et c'est dans cet accoutrement que je continuais ma route à la lueur d'une simple bougie. Salut ! Bonjour messieurs ! C'est dingue de croiser autant de monde. Quelques uns en profitent pour y laisser des traces.

 Il parait que dans le desert c'est pareil, on croise plein de monde.. sauf qu ici pas de chameau. Je tourne à droite, puis à gauche, me retrouve à pic avec une tombe. (sans doute une tombe à pic). C'est celle de Philibert ASPAIR ..Paix à son âme lui qui a desséché dans ces lieux pendant 11 ans avant d'etre retrouvé... tient là le PC de ROL TANGUY. Et ici un cabinet mineralogique. Je continue et me retrouve dans une plantation de piliers parfaitement alignés. Au dessus c'est le reservoir de la vanne et ses milliers de mètres cubes d'eau. Je commence à regretter ma combinaison de plongée, et décide de quitter ce lieu. Je passe rapidement sous le val de grace.

N'ayant guere envie de m'attarder sous le trou de service de madame la Reine de peur que des visiteurs nocturnes des appartements d'Anne d'autriche situés au dessus ne soient pris d'une envie pressante et se delestent dans cet édicule intime. Je me trouve maintenant sous le treizieme arrondissement et je commence à en avoir plein les pattes.
Superbe cet ouvrage à meme la roche representant "Port Philipe" ! Un nommé Decure dit Beausejour veterant de sa Majesté en est l'auteur. 1777 c'est pas d'hier.

Je traverse, des couloirs innondés, les tas d'os des catacombes, visite moultes salles, jette quelques pièces dans une fontaine à mes souhaits- merci ! je regarde ma montre qui m'indique 04h00 du mat.. HOu la ! ça fait une semaine que je marche, faut qu'ça finisse. Je sors à l'air libre en faisant un bond de 3 siecles en avant, retrouvant la civilisation, ..

Technique dite "open flash" utilisée pour la photo.
Le site complètement dépourvu d'éclairage et dans noir complet, il n'est pas possible de photographier la galerie en profondeur. En effet il n'y aurait que les premiers plans éclairés au flash, le reste restant dans l'ombre. Pour ce faire, il faut laisser en place l' appareil photo sur un  trépied. Quand vous êtes prêt le déclencher en pause "B", puis se déplacer dans le noir avec le flash en envoyant des éclairs. Pour ma part je me deplacais en quinconce permettant d avoir un eclairage uniforme. 


 

Si vous désirez en voir plus il y a un reportage en ligne qui retrace bien la vie souterraine de ces lieux. Avec jean Claude Saratte OPJ 2ème DPJ : http://www.dailymotion.com/video/298949
 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement