LES BIOULES EN PAYS HELVETE

 
 
 
Ma chérie ayant vendu son âme à Face de bouc ;o) , et à Buell , ne jurant que par cette marque pour en avoir possédé deux, je parle des vraies,celles entre 1987 et 2007 ,

 décide de m’emmener à un rassemblement Buell qui se déroule en Suisse.
Elle s’inscrit via le Forum Buell.
Ce sont des personnes qu’elle apprécie beaucoup et qu’elle reverrait avec grand plaisir .  

Je fais  quelques recherches sur cette marque connue de nom et inconnue en technicité  pour moi.   
Tiens , mais c’est récent …
Pourtant BUELL , ça résonne comme une marque séculaire aussi vieille que HD, Guzzi, Triumph, Norton etc…
En fait,  la marque est créée par Erik Buell dans les années 80, d’où le nom des motos. C’est vrai que ça en jette plus que si elles avaient été baptisées Erik.  Une Erik 1100 cc , hum, c’est un peu moins fun…..
Pourquoi dis-je 2007 ?
Simplement parce que le mythe est agrémenté d’un moteur Harley et non d’un moteur rotax. Je ne dis pas que l’un est meilleur que l’autre mais cela enlève le coté singulier de la chose notamment le son et le comportement moteur typique de la mécanique amerloque.
En 2009 c’est la fin de la production sous « l’égide » d’Harley, avec une sortie de la Ligthning XB12Scg;  Elle  repart en 2010, avec de la pure création, sous l’enseigne Erik Buell Racing.

- S'en suit l échange suivant :

---Mais , heu, t’as plus de Buell toi... et moi pas... Ça va jaser.. Ils n’ont peut être pas envie d’avoir deux parasites sur leur tarmac ?
---Mais non pas du tout, ils sont super sympas .. Dit-elle offusquée !, ils sont très contents de nous voir ….
---oui, mais faut pas être importun !
---non, je te dis, ils sont très très gentils …et sinon, ils l‘auraient dit de suite . … c’est pas le genre à ne pas dire ce qu’ils pensent .
---Bon d’accord , je prends ça comme une cordiale invitation ! mais on reste dans le fun, on ne débarque pas en Triumph et Katoche mais en Ducat et Guzz ! Et surtout pas en japonaise, y a des limites que la bienséance nous oblige .
---OK , c est parti !

Rendez vous pris en Aout , dans un lieu secret du coté de la Vallée de Joux (certains ont tenté de parler ….on les a retrouvés au fond du Léman accrochés à un réservoir de Buell plein de béton).

Nous sommes des privilégiés. Ce n’est pas loin et ce sera  180 kms de petites routes bucoliques à travers le Jura avec une halte émue du coté de Saint Claude.
Nous arrivons peinards sur le lieu de rendez vous.

Ils sont presque tous arrivés. Pourtant à en croire mes oreilles, ce n’était pas gagné mécaniquement pour tout le monde. Mais ceci ne nouoouuuus …..regardeee pas !
Nous ne sommes pas seul, y a aussi une Morini ...
Nous sommes accueillis comme il se doit par le président Jean-Luc et ses comparses. Accolades , embrassades, poignées de main, tout y passe.  Un moment de fraicheur et de sincérité.
Le bâtiment possède une grande salle de réception, une belle cuisine et diverses chambres. On nous indique la notre.

Malgré que nous soyons au mois d’aout, il fait frais. C’est la Suisse pas la cote d’azur .
On nous propose à boire !
Ma chérie, sous une huée collégiale, demande s'il y a de la tisane.  Moi je sifflote dans mon coin comme si je n’avais rien entendu. ET toi, tu veux quoi ? Moi ? je prendrai …. (je calcule : un café c est trop tard, une bière c’est trop frais, un alcool c’est trop tôt, un verre de pinard c’est trop basique) , non rien pour le moment... Merci !
J’en profite pour aller voir les motos stationnées.

Sympa mais j’ai un faible pour les cadres tubes. Elles sont sympas finalement. Comme les proprios. Une belle ambiance. Comme si le fait de rouler avec telle moto était une vrai philosophie. J’ai retrouvé cela  lors de réunion Guzzi. http://jicre.wifeo.com/ventoux.php
Je ne suis personnellement pas pour ’’ tout le monde la même moto‘’ .
La différence et la rareté augmentent l’attrait, et ces moments pour partager une passion rapprochent les âmes.  Oui les discours de beaufs ou de kékés à deux balles me saoulent et m ‘affligent, ici ce n‘est pas le cas.

La soirée sera animée et joyeuse. Repus d’un super repas préparé de main de maitre, nous prendrons congés assez tôt, épuisés par notre semaine de dure labeur. :o)

Pour petit déjeuner, Jimbo, le maitre coq ,a même été faire des courses spécialement pour se procurer de la tisane suisse bio. Quelle gentillesse d’y avoir pensé.
Le lendemain est prévue une balade moto.
On nous prévient.. >>>On roule aux limitations, c’est pas comme chez vous, ici , ça rigole pas.. ….. Peut etre pour ça que c'est moins le bordel.
Nous voila partis pour un viron comme je les aime. Pas trainé mais cool quand même, laissant le temps d’apprécier la route et le paysage. Une halte visite dans la jolie cité médiévale de Gruyère qui, perchée sur un piton, domine la vallée. Je trouve un trou (rare a Gruyère) entre deux motos pour me stationner.

La ville est superbe, magnifique  ..
A cette sortie est prévue pour midi une pause repas  ..

Je pensais à un bouiboui de base et pas cher. Ils nous emmènent dans un lieu renommé pour sa bonne cuisine locale.  Je me dis, qu’après avoir avalé toutes ces choses, que je ne vais pas pouvoir remonter sur la moto. Finalement si ! Tout va bien, je pose le bide sur le réservoir et hop , c est reparti pour une visite jusqu’au lac Léman.
Le soir c’est encore un festin pas possible qui finit avec la meringue triple crème …

et une autre spécialité suisse d’un nom imprononçable et d’un gout qui me rappelle le marché de Xizang Nan Lu ou de Tsukiji. …quand a leur breuvage, j’ai connu une polonaise qui en prenait au p’tit déjeuner mais faut quand même admettre que ça reste une boisson d’homme .
Les discussions sont captivantes.. Untel nous apprend comment sont gérées les jumelles payantes qui se trouvent sur les sites touristiques (celles qui n‘enlèvent pas de point quand on s‘en sert) …. Untel nous parle de sa Jawa . Là du coup pour une marque séculaire, c’est une marque séculaire …et, comme dirait Galilée, E PUR SI MUOVE, si si , il s’en ai aperçu en l’accrochant à un pendule de Foucault. …
Quelques petits jeux divertissants sont programmés . Suivre au stylo par le biais d’un miroir le parcours de circuits de moto sera plus simple au reveil qu’au couché. Quoique cette vérité n’est pas bonne pour tout le monde.  

 
Voilà , c est le retour et je ne peux que les féliciter pour cette organisation.
Nous rentrons plein de souvenirs de sourires dans la tête, de paysages dans les yeux. Les yeux un peu pétillants, comme quand l’on rentre après avoir passé les fêtes de fin d’année en famille.

MERCI BEAUCOUP POUR CES MOMENTS AU
BUELL ROMANDIE CLUB

 


Dois je retranscrire le dialogue de « comment casser un Baillekeur par ma chérie » ?
Le décor : retour Lyon par la foret et la campagne.. Route parfois à une voie de circulation.  
Températures : assez fraiches pour la saison. Une halte boire un truc chaud en terrasse est bienvenue.
Pause dans Un Bled Paumé , un café restau avec  grand parking ..
Elle : assise de dos au parking moi de face.
Moi : je vois arriver silencieusement une HD style V-Rod. Le baillekeur, propre sur lui, en  petite veste pantalon de ville et chaussures basses pose son casque et vient sur une table à coté de nous. Bonjour, s’assoit et consomme.
Plus pressé, repart et nous dit amicalement au revoir et bonne route . Moi je lui fais signe d’un geste motard etc  
Elle  : « AU REVOIR MONSIEUR » . Genre retour de politesse à un voyageur de commerce en Clio.
HA HA HA j’en ris encore ! Le biké du coup a du remballer sa chique et se dire …..on est pas du même monde en HD …


 
 
 
    
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement