IRLANDE 2011

 
 

il faudrait lire

REPUBLIQUE D'IRLANDE
et
IRLANDE DU NORD



Période mai
Durée :  2 semaines
Départ sous la pluie. 
Distance parcourue : 5 179 kms (3 200 sur l'ile +2 fois  trajet lyon-roscoff.)
Températures : mini 9° , maxi 14 ° 
Nb de Photos APN : 2081

 


Oui nous devons dire : République d’Irlande et Irlande du Nord.
Non pas que j’en fasse bien la distinction mais par respect à cette différence et aux diverses souffrances du passé.
Des souffrances , il y en a eu aussi venant de la nature. Ainsi la grande  famine dont les conséquences feront baisser la population d’un quart en dix ans.
 

LE VOYAGE
 

Nous partons un matin de mai pour Roscoff, lieu d embarquement à bord du Pont Aven de la compagnie Brittany ferries. Nous y avons réservé une cabine couchette des plus simple pour deux personnes. Le prix du billet Aller et Retour avec la moto s’élèvera à 344€ assurance comprise. La traversé dure environ 13 heures. Cette contrée est sans doute tellement proche dans nos cœurs que l’on ne se rend pas compte qu’elle est si loin.

Pour l’aller nous décidons de faire en deux fois afin d’être sur d’arriver à l'heure. Bien fait d’ailleurs car au bout de 50 bornes madame me dit : " tu crois que le permis suffit, j’ai pas pris ma carte d’identité". Haaaa je fulmine et demi tour.

Nous arrivons malgré tout à Roscoff avec de l avance.

Nous visitons cette ville. On a vite fait le tour surtout que nous ne voulons pas trop nous éloigner.

Nous trouvons un coin tranquille pour passer le temps.

Enfin ! c est l’heure de l’embarquement. Nous nous présentons au quai les premiers. D’autres motos arrivent. Il faut encore patienter. Nous nous mettons à discuter pendant que les automobilistes sont chacun enfermés dans leurs voitures. Les grilles s’ouvrent, et nous sommes, après vérification des pièces d identité, happés par le cargo. C’est un bateau de bonne taille où rentrent pietons, velos, motos, voitures, camionnettes, van , semi remorques, autocars. Les motos sont sur leurs béquilles et maintenues au sol par une grosse sangle à cliquet qui passe sur la selle où est placée auparavant un gros coussin épais.

Même pas peur…..je me dis que c est pas la première fois que le système est utilisé et qu'il ne doit rien détériorer. On nous avise qu’il faudra bien revenir au parking D2 pour les récupérer.


Je cherche ma cabine


 faut que je reprenne mon souffle.

Une douche et nous entamons la visite du monstre. Piscine, salle a bandits manchots, bar, boite, restau…Ce n’est pas le  Norway quand même ! Nous prions , vu que nous sommes vendredi 13, pour que ce ne soit pas le Titanic. Nous allons prendre un encas au self dont je trouve que l organisation est a revoir. On dirait qu’ils mettent des assiettes à dispo à « flux tendu.»
 

 

Il commence à être tard.
Le piano bar ne joue plus, mais le bar reste ouvert. Les sièges sont pris d’assaut. Nous y prenons nos premières Guinness.
Un groupe de 3 personnes entonne des chansons typiques. L’un d'eux est à la guitare, un autre sort sort son flûtio. 

 Un son entrainant, tres agréable, joyeux. Nous y restons une bonne heure avant qu’on les abandonne a leur chanson. La fatigue de la route, de l attente. Demain la journée va être chargée.

Nous dormons dans le ronronnement des moteurs et du rythme des vagues.

La côte approche et nous distinguons maintenant Cork.

Nous sortons du bateau.

 

Il ne faut pas se tromper , on roule à gauche. Ca va, on s’y fait bien. Il faudra surtout faire attention au niveau des ronds points et des traversées de rues à pied.

Nous prenons la route en direction de Rock of Cashel
 
où ce trouvent les restes d une architecture médiéval dominante.

Nous prenons après cette visite la direction de KILKENNY.C’est une jolie petite ville pittoresque avec ses vieux monuments. Un recomptage s'impose. Il en manque une ! 



Nous gouterons la Smithwicks, fameuse bière du coin.

 et puis une Guinness pour ne pas perdre la main

 


J'ai dit goûter ......

Nous repartons le lendemain pour Carlow puis Arklow via la R 727 puis la R 747. Il est souvent plus facile de s’orienter grâce au nom des routes qu’a ceux des villes ecrits parfois en Gaélique qui ne correspond pas à la carte. 

La limitation des 80 m/h laisse de la marge avant l excès de vitesse.
De là nous atteignons Wicklow le Mont Usher redescendons par la R752 jusqu’à Rarhdrum pour pouvoir traverser le
Wicklow Mountains




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement