27 mars 2011
Hommage à SPADINO
et aux 39 victimes.  

 
 

Depuis plusieurs années des motards se reunissent pour commémorer Spadino. C'est un patrouilleur à moto de la scoiete TMB.
Dans l incendie du 24 mars 1999, de son nom M.Pier Luccio Tizzani, aurait sauvé la vie de 8 personnes du tunnel et y laissa la sienne.

 

Quelques motards du forum font le trajet. J'hésite à y aller car 300 kms me separent de Courmayeur en Italie où se déroule la cérémonie. 600 kms aller et retour dans la journée et je n'ai pas récuperé mon Guzzi.
Le samedi soir je me décide enfin. Je préfère dire aux autres que je les rejoindrai sur place. Veux pas les ennuyer sur la route avec mon engin.
Je prends la route assez tôt et il fait encore nuit. Je passe Lyon et enquille direction Chambery. Le jour se leve à l horizon et le beau temps avec. Je coupe par le col de l' Eschaux

 


 

La route est belle, tres "viroleuse" et a cette époque peu fréquentée. j'en profite pour admirer le paysage qui s' offre a moi.

 

Parti tôt, Arrivé tôt ! sans arrêt sauf un pour le plein, je suis premier à l'embouchure du Tunnel. Pas un chat !
Je tate un petit chemin sur la droite , histoire de m'occuper mais je tombe sur un axe légerement impraticable. C'est là que je peu tester les pneus neige. Mais voila , faut rester raisonable ! une vrai patinoire,  meme a pied. L experience et la conscience vont me faire reflechir. Je fais demi tour (pas tojours con le Jicre).

Je redescends sur Chamonix en attendant que les autres arrivent.
Boire un café, prendre quelques photos pour me passer le temps, .....manger.















Un coup de portable m'annonce qu ils sont arrivés au tunnel. Et que les motos commencent a affluer. Je pars les rejoindre.

Sur place les deux roues sont déjà en nombre.










Je rejoins le groupe.
Patrick avec sa Bimota est là aussi. Belle bête (la moto) ! 

14h15 c'est  l'heure de s'approcher du Tunnel. Celui -ci est fermé a la circulation, sauf a nous les Motards.


Nous entrons dans le tube et c'est parti pour 11.6 kms de vibration et d odeur d echappement.
Ouf de l'air , nous sortons coté Courmayeur. Nous sommes dirigé pour le stationnement des véhicules qui sont nombreux. 
Ha mais c'est que nous ne sommes pas tous là. Le coté italien nous rejoins. Ils ont l air encore plus nombreux. Nous dominons la route par laquelle ils arrivent. C'est impressionant de voir cette file de moto à l infini sur la route en contrebas.

De ce que j'en lis ensuite sur la toile, nous serions plus de 1000 motos.

Devant une foule attentive,

un hommage est rendu du haut d'une estrade par diverses personalités pour se geste héroique de Sapdino. Bien sur une pensée va aussi aux autres victimes, et à tous les motards disparus.

En arriere plan on aperçoit quelques skieurs.

Un frisson nous parcours l'échine a la minute de silence accompagnée d'une levée de casque. 

La cérémonie se termine et des gouttes commencent à tomber. 
Nous retournons sur nos montures pensifs. 


Nous repassons le tunnel. A la sortie la pluie tombe toujours. J'avise les autres de mon désir de rentrer direct pour arriver avant la nuit ! Avec la pluie et mon "éclairage" DRZ , c'est sensé  ! Je rentre donc au plus direct et sans arret. 

Un hommage , de belles routes, la symbiose , la rencontre du fofo, et  le coeur content de savoir qu il y existe encore et encore une solidarité des motards.
C'est beaucoups de kilometres et de temps sur  une selle de petite enduro, mais ce petit effort de se taner le cuir n'est rien en rapport a ce que Pier Luccio Tizzani a donné pour les autres. 


 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement