LA SUISSE ET LE COL DE LA FURKA

 
 
Octobre n'est pas forcement la période idéale pour une balade dans le Tyrol, mais c 'est ainsi. On décide au dernier moment puis on prend la route .. De plus, nous sommes  attendu du coté de Dijon pour le samedi suivant..
Le Tyrol,  c est bien le chemin pour aller à Dijon en partant de Lyon, Non ? Si !

Pour nous rendre en Autriche, nous décidons de traverser la suisse en empruntant le Furkapass.
Nous arrivons à la frontiere Suisse par l'autoroute. Là pas moyen d'échapper à la vignette annuelle. Nous commençons  fort. La vignette 2013 valable jusqu'en janvier 2014, à coller immédiatement. Environs 33 euros avec la conversion du franc suisse . De toute façon quand on traverse le pays , il est difficile d'éviter les autoroutes, ou tout du moins de ne pas se retrouver dessus par inadvertance.
On l'a un peu en travers parce qu'il n'y a pas de tarif moto. Ceci dit, pour un autochtone, cela revient surement moins cher que nos autouroutes françaises, et ils ne sont pas à blamer puisqu'ils prennent l'argent des touristes de passage. Ils vont même plus loin dans la technique. Ils acceptent le paiement en euros. Cela dit, ils ne prennent que les billets..et ne rendent la monnaie qu'en francs suisses. Du coup, mieux vaut eviter de payer un café avec un billet de 20 euros. De toutes façons passage à ce point ou à un autre, j'aurais pris la vignette. Je crois que lorsque l'on va dans un autre pays la règle est de se plier aux lois, et si je ne voulais pas payer cette taxe, je n'avais qu'a pas y mettre les pieds et passer par l'italie.

Nous continuons notre autoroute puis une route secondaire qui traverse plusieurs villages aux chalets très anciens. On commence a croiser pas mal de motos..
La vallée s'estompe et les virolos commencent à apparaitre. Le col n'est qu'a 2429 mètres. Pas très haut mais le dénivellé est raide.
On s'en rend compte a chaque point de vue  d'où l'on aperçoit la route parcourue.
Furkapass


 
 
La redescente fut tranquille. Nous continuerons jusqu'à la ville d'Andermatt. Elle est située dans le canton d'Uri bien connu des cruciverbiste. Une station de ski, sans neige encore. De ce fait la ville aux caractéristiques d'accueil importantes (hotels et restaurants) est assez calme. Nous prenons un hotel en plein centre, avec parking moto en sous sol.
De notre chambre nous assistons a un concert de cloches qui dure plus de 10 minutes. Sans doute l'angelus. Nous déballons nos valises au son de celles-ci. La porte fenêtre de notre petite terrasse est grande ouverte. Profitons en, ça devient si rare de nos jours.
Un tour à pieds nous fait remarquer cette petite statue de flutiste à poils près de la Reuss. C'est la rivière qui traverse le village. Si vous voulez faire un voeux, faite le en soufflant dans la flute ! et pour vous la situer, c est l'instrument qu'il tient déjà en bouche.
Et voilà la gare d'où partent les trains Gotthardbahn que nous avons croisé et doublé au fil de notre route. 
Nous arrivons à l'entrée de la ville où se trouve un hotel welcom biker. Faudrait que l'on se renseigne car il y en a beaucoup dans le coin. Nous les reconnaissons facilement à leur motos statufiées en effigie. Tout à coté, marrant la station aux volucompteurs ornées d'éléphants. hein Riton ?
Nous revennons par les petites rues pavillonaires aux habitations dont les volets passant du rouge au jaune et au vert, donnent un air de gaieté.
Nous finissons l'après midi par une mousse et un simple repas.
D' Andermatt, voici les images.

Nuit sereine et calme. Nous repartons en direction du saint Gothard.
 

puis le San BERNARDINO

Nous quitterons la SUISSE pour l'AUTRICHE via Vaduz au LIECHTENSTEIN (aussi dur a dire qu'à écrire).
 

 



 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement