Une petite pensée pour Max

 

 
 

Max

 

Je suis allé te chercher
Tu étais encore un bébé
Petite boule de poils noirs et feux
Les enfants étaient heureux
Un matin d'hiver je t'ai ramené
Et dans la neige tu as joué
Fouiné et découvert
ton nouvel univers
Ta nouvelle niche
pas pour un caniche
Et ton lit en paille
Pour pas qu'ça caille
Puis tu as grandi
Surtout grossi
Des bêtises tu as inventé
Et des trous tu as creusé
Les rosiers tu as bouffé
Sur les lauriers tu as pissé
D'un coup tu partais
Comme un fou tu courrais
la truffe en avant
Les oreilles au vent
Dans l'herbe verte du jardin
Après le facteur tous les matins
Tu revenais les pattes humides
Content d être si rapide
Ton bout de queue tout heureux
Et les yeux facétieux
Sans contrepartie tu donnais ton amitié
Et rien ne pouvait te faire abandonner ta fidélité
Tu étais toujours présent
Comme un enfant
Les moments de tendresse
sur mes genoux tu posais ta tête
Pour venir chercher des caresses
Faisant oublier la tristesse
Ce sentiment d'affection
Moment de sincère émotion
Plein d'un amour pur et loyal
Qui n'avait pas d'égal
Toujours dévoué
Sans attendre la réciprocité
Tu connais la passion
Mais pas la trahison
Et puis un jour
Dans la cour
Tout raide je t'ai trouvé
Tu avais l'air de te reposer
Je t'ai touché
Tu n'as pas bougé
Sans un gémissement
Mon gros gourmand
Sans un cri
Tu étais parti
Tu es toujours là
Pour moi
Chaque jour je te vois
chaque pas je pense à toi
Malgré le chagrin
Tu as eu une belle vie de chien
Et partagé nos moments
Les plus touchants
Je sors mon mouchoir
Pour te dire au revoir
Cachant ma rage
à cet ultime voyage

Jean-Claude dit Jicre







Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement