SE PRENDRE UNE BOITE

GARE  .........GAMELLE  !

 
 

Deuxieme chute depuis ma pratique de  la moto.
La première dans les année 1978 avec mon 125 GT. Une R16 qui me coupe la route pour tourner a gauche.

Celle-ci  le  20 janvier 2011.
Ils n'annoncent pas que du beau à la meteo nationale.. Je zieute le soir la regionale,  pas de neige prévue. Idem le matin. même.  
Arf tu parles , vers 15h00 des petites chutes de neige sur Lyon mais rien ne tient. Un coup de fil à mon épouse qui m informe que vers la maison pas de neige sur la route. A 16h30, je pars donc canari serein. 
Il ne fait pas très chaud. Le thermometre du poste de pilotage de la Guzzi indique 0°. Malgré la météo, la D311 à l'approche de Saint Martin commence à blanchir. Moi pareil !
Je regrette déjà mon DRZ mais il est demonté pour préparation aux Elephants.
J'adapte ma vitesse. Je roule au pas, m'arrete (de poisson)sur le coté pour laisser doubler les voitures.
Je passe le point culminant du village, traverse le rond point et redescends en direction de Saint Symphorien. Je ne peux rouler plus doucement sans jouer de l'embrayage. Oups que vois-je ? , ils viennent d installer une patinoire au milieu de la route. Ce n'est pas normal.  Je pense à une camera cachée et regarde sur le banc des cars si je vois Candeloro.  Non que des élèves qui attendent sagement sous leurs bonnets le ramassage scolaire. 
Cette couche luisante  me regarde démoniaque et je comprend de suite qu'elle m'en veut. Je pense ne pas pouvoir lutter contre le surnaturel. Déjà qu'avec le naturel...
Je decide de stopper sur le coté. Je pense que ma belle sera plus en securité dans un garage automobile voisin. Je me debrouillerai pour rentrer. Clignotant droit en fonctionnement ,  je tente de freiner et ..houla c est chaud. A peine j'effleure le levier que ça dérape. Je relache. et pense que quelques metres plus loin , il y aura plus d'accroche. QUEDAL. C'est encore pire, impossible de s'arreter. Je serre  malgré tout sur la droite . Le bombé (pas le glaude) de la route entraine la moto latéralement, puis d un coup sans crier gare , vlam, les roues se dérobent et c est la glissade ! La becane se couche. Je lache tout et glisse sur le dos. Etant presque à l'arret la moto stoppe presque immediatement , les divers elements mécaniques faisant office de crampon.   L'inertie , plus la pente me trainent sur 2 metres et je fini le dos sur une bordure de trottoir. Ail et fine herbes. 
Heureusement qu'il n'y a pas de de moissoneuse batteuse stationnée fourches en avant, sinon j'etais bon pour jouer les hérétiques ou le gigot d agneau et finir au pal.  Avec l aide d un automobiliste on tente de relever la moto mais les chaussures n accrochent pas. Les jeunes sympa, sans Candeloro, n'hesitent pas à donner un coup de main. ça fait plaisir de voir que le monde n'est pas si pourri. J'appelle ma moitié qui me rejoint avec sa vl. Pendant ce temps , un véhicule qui passe en freinant fini sa course dans le mur. Un capot plié , deux ailes enfoncées et des phares pour éclairer  les avions. Un autre , un pick up se retrouve a 50 cm d un poteau sans dommage, puis un troisième se retrouve sur le trottoir où je patiente. Ouf j'avais bougé la brêle quand j'ai vu les voitures glisser. Sinon ..

Un concours de circonstances. quand ça veut pas, ça veut pas !
Habituellement je ne vais pas bosser en  moto.
Je l'ai un peu en travers, hors celle de la douleur au dos. J'entretiens ma machine et je la soigne. Je me retrouve à présent avec des éléments latéraux droits cassés (clignos, retro ,  poignée de frein, d accelerateur , poignée de maintient arriere, cache culbuteur abrasé, platine de support du frein arriere) , et d autres qui resteront en l état, dont le cardan qui a une rayure mais ne sra pas changé  (2800€/piece).  Pas de dégat sur la peinture.   


Les pieces détachées sont commandées, Je n'ose parler prix. J'attaque le remontage des pieces. Le clignotant arriere droit, la platine support de frein, le cale pied conducteur, l embout de guidon, le levier de frein avant, le retro droit. Maintenant ça roule mais elle n est pas flambante neuve. Bien m'en prend, je fais un saut chez à moto driver pour qu il verifie tout cela, et voir s il peut faire quelques chose pour les peintures. Bien sur sans remettre à nue le cache radiateur pour refaire l epoxy , mais simplement quelques retouches les moins visibles possibles. Je me fie à son experience. En arrivant chez lui, je constate une légère fuite aux vis du cache culbuteur. Celui-ci a du bouger dans la chute et les joints ne font plus opffice. Il regarde la moto et me montre le Té de fourche inferieur. La butée est cassée. Elle devait etre fendue et en manoeuvrant j'ai fini le travail car le morceau de butée est encore sur le Té. Cela n'empeche pas de rouler mais le cadre présente une petite marque provoquée par le Té supérieur qui le touche en tournant le guidon à fond.
Moi qui la croyais prete a reprendre la route. Je rajoute donc la commande du cache culbu complet.(quitte a le démonter autant en avoir un nickel) , un té inférieur, + les raccods de peintures au niveau du cache radiateur , du cardant, des poignées de maintient, et un petit coup a donner sur le cadre. ..........
ça va nettement rallonger la facture ......Arf quelle M.....

 

MAIS JE N AI PAS PEUR CAR

QUAND L AIGLE EST BLESSE IL REVIENT VERS LES SIENS !

 

















Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement