LE CAP NORD
NORDKAPP
ET
LA LAPONIE

 
 
Je réserve cette page au but de notre voyage :
le Cap Nord
 
NordKapp comme ils disent.

 
J'ai créé des  pages différentes pour les  Villes et pays traversés :
Allemagne : http://jicre.wifeo.com/allemagne-diverses-balades.php
Danemark :
http://jicre.wifeo.com/danemark-2013.php
Suède :  http://jicre.wifeo.com/suede-2013.php
Norvège :  http://jicre.wifeo.com/norvege-2013.php
retour tranquille en visitant
Metz et Nancy : http://jicre.wifeo.com/metz-nancy-.php

Je zapperai la Finlande dans laquelle nous n’aurons parcourus que peu de kilomètres.

Ainsi,  je divise deux territoires traversés du Sud au Nord et du Nord au sud en différenciant la Laponie où vit le  peuple Same qui est réparti sur plusieurs pays, lequel à su conserver son identité. Pour faire simple je situe la Laponie au dessus du cercle polaire et loin de moi d’entrer dans des détails géopolitiques que j’ignore.

Notre voyage aura duré un peu moins de 4 semaines. En prenant notre temps , passant deux jours ici et là pour visiter.Quelques détours sans doute inutiles. C'est faisable en 3 semaines si on s'abstient de deux nuit dans les capitales (
Copenhague, Stockholm, Oslo )  pour les explorer.  Il faut repartir correctement les étapes. Les autoroutières du départ, à compter en kilomètres. Les autres, de la cote ouest de la Norvège, à repartir en heure. L’autoroute allemande et la route des Trolls sont à différencier comme l'on peut différencier  la ligne TGV et la ligne de metro avec ses  correspondances. C'est le sort que réservent les fjords et leurs bacs.

Pour nous ce ne fut que 9 980 kilomètres sur les 11 000 prévus car nous avons abrégé une partie du sud ouest de la Norvège.

Après 500 kms pour rejoindre Thionville nous avons traversé  le Luxembourg , l'Allemagne, le Danemark, la Suède, un bout de Finlande, "Laponie", Cap Nord, Norvege  . J'ai préféré ce sens car les routes de la cote norvégienne étant moins rapide, et comportant plus de sites a visiter, je trouve plus simple de gérer son temps sur le retour que sur l'aller, ne sachant pas ce que nous allions decouvrir.



24 Mai
Nous roulons depuis le 17 mai et c est aujourd’hui  que nous passons le  Cercle Polaire. Lieu mythique de par sa position éloignée de nos contrées.

Ce matin en partant de Lulea, nous passons par Gammelstad ( a ne pas confondre avec Gangnam Style) qui était le village d'origine.  Trop éloigné du centre de Lulea pour nous y rendre, hier,  à pieds (8 kilomètres environs ) .
C'est un village comme devait en regorger la Scandinavie d‘antan. Ce n’est ni un musée,  ni un parc à visiter avec entrée payante mais bien un village avec son église, son cimetière et ses maisons d'origine.
Nous repartons sur notre itinéraire et continuons de traverser des forêts de conifères. Les villages et les maisons sont de moins en moins dense.
Dans ces contrées il faut commencer à gérer son essence. Aucun problème pour l'autonomie avec la moto , des stations , il y en a, mais il ne faut pas jouer avec le feu.
 
Nous montons par la vallée de la Torne, fleuve sur la frontière Suède/Finlande, où il faudra s’arrêter pour admirer les rapides de Kukkolaforsen  qui sont coté est de la route.
 
Un peu plus loin, à gauche Luppioberget. Attention,  bien ouvrir l’œil et le bon car c’est une petite route.
Puis de suite à droite, une route en cul de sac qui débouche sur un parking. De là, il faut grimper à pattes à travers les roches qui ressemblent un peu à  celles de Fontainebleau. L’accès est très facile et accessible à tous, à certains endroits des escaliers en bois  permettent d'arriver au belvédère.  Rien de vertigineux dans l'ascension, et la vue sur la vallée est agréable.  
 
 
Nous reprenons notre route sous le soleil depuis le matin. Nous commençons à rencontrer des rennes qui paissent sur le bord de la route.
Mieux vaut se méfier de ces bêtes là , et de ce qu’ils ont en tête. L'idée qu’il puissent traverser inopinément allonge considérablement la moyenne .
Nous passons la ligne du cercle polaire à 14h38
Comme sur la mappe monde , on voit bien la ligne démarcatrice sous nos pieds. Meuh non et ho, c’est juste une petite aire de repos avec un schéma explicatif , rien de transcendant.... Mais quand même, ça le fait d'être là !

Un peu plus loin nous traversons la Torne et la frontière pour la longer par le coté Finlandais.
Evidement le paysage ne change pas. Nous trouverons un hébergement  à Muonio. On nous propose un petit chalet, avec douche, deux chambres, wc, frigo, sèche linge, cuisine équipée  pour 70 euros.. prés du lac une superette à deux pas pour nos courses du soir .
Du coup j’écris de la terrasse une "Lapin Kulta Luomu" à 4°5  d'une main (ça vous en bouche un coin ) , et l'ordinateur de l autre !  ….4°5 c’est le plus fort qu'il y avait en magasin... Il est 19h31 le soleil est encore au zénith, ici Muonio, à vous cognac jay à vous les studios ! Mesdames,  Mesdemoiselles, Messieurs ! Bonsoir !



25 mai
Je me réveille. Woua ! une belle belle journée s’annonce par ce beau soleil déjà levé et ce ciel  rougeoyant. Je saute du lit et regarde l’heure pour ne pas rater la préparation du café. Oups : Minuit ! Je retourne me coucher avec ma cagoule de moto sur la tête.
Nous sommes partis tôt ce matin de Muonio et arrivons à Karasjok à 14h00 après être entré en Norvège.
Ce jour ça souffle dur dans le coin et même si la route est peu fréquentée , il faut rester vigilant au croisement des camions et des rennes. Les uns pour leur déplacement d air et leur vitesse, les autres pour leur conduite aléatoire  ( je vous laisse trouver a qui correspond chaque effet)  . C'est très beau un renne ! les bois des plus jeunes sont recouverts d'un espèce de velours  qui donne envie de les toucher mais ils ne sont pas d accord et s'enfuient dès l'approche.
Nous grimpons en altitude et l'air est de plus en plus  glacial. Les lacs que nous croisons sont encore gelés. Les forets de sapins commencent  a se transformer en foret de bouleau. Puis au fur et a mesure par des arbres de plus en plus petits jusqu'a en devenir chétifs puis absents. Nous retrouvons des conifères a l approche de Karasjok. Cette ville a eu l'un de ses records de froid en 1999 avec un moins 52° au thermomètre. Je comprend pourquoi au 25 mai l'air y est frais.  
N’oubliez pas. Un réservoir à moitié plein devient vite un réservoir a moitié vide et même complètement vide si on fait le fier en se disant que l'on s'arretera à la prochaine station.
Certains noms de villages nous compteraient au bas mot  550 points au scrabble.  Ils contiennent souvent plus de lettres qu’il n'y a d’habitant.

26 mai.
La route est splendide. Il y a de plus en plus de rennes en vadrouille. Les trolls eux sont cachés mais on les devine à l'affut de la moindre bétise. Je les soupçonne de jouer avec les interrupteurs car on y voit la nuit comme en plein jour. Et il faut des responsables !
Les arbres ont disparu du paysage. Les lacs sont gelés et des nappes de neige parsèment le paysage.
Il y a un beau soleil mais l’air est glacial.  
15 Heures  12 minutes  43 secondes
Nous atteignons notre objectif :
71° 10'221" N ...
Le Nordkapp
 
Apres quelques longs tunnels (gratuits), nous payons l'entrée du site 490 nok (245X2) .. Nous profitons de l'extérieur du site, nous attardons au niveau du globe symbole du lieu, et des quelques monuments dont les "enfants de la terre",  sans profiter des infrastructures (ciné , grotte et autres) pour repartir chercher un hébergement .
Nous hébergeons dans un cabane à SKARSVAG et mangeons dans un café/ boutique artisanale a deux pas. On nous sert un plat unique. Se trouvent déjà assis des gens que nous supposons du coin à l'ecoute des intonations des discussions : - gflop dyrt he , - jfhh roh avar , he ty vorha , ha ha ha )  . Le mets local est succulent. Je pense qu'il s agit peut être de viande de renne car si cette viande rouge ressemble a un bourguignon sans un pil de gras , ce n'est surement pas du boeuf. La patronne à l'aide d'un dessin nous apprends qu'il s'agit de baleine. Je n‘aurait sans doute pas commandé si j'javais eu un menu. Mais c est à gouter car très bon et vraiment très étonnant !

 
27 mai
Ce matin a 2H40 quelques photos qui donnent  l'idée du soleil a cette heure matinale.
Il faudra juste se rendormir comme on peut .  
Enfin c est l'heure de se lever..
Nous préparons bagages comme a l'accoutumée. Tout est reglé comme du papier a musique, chaque chose à sa place ! L'entrée étant aussi valable pour aujourd'hui, nous reprenons la route en direction du cap nord pour y poster les cartes postales et y laisser une oblitération souvenir. J'aurai bien aimer aussi voir le film panoramique sur les 4 saisons. Nous repassons les fameux tunnels réfrigérés et arrivons à l’entrée du site. Personne au péage .. bizarre. En fait, le batiment n'est pas ouvert et il n'y a pas un chat. L'accès au lieu est possible mais la salle de projection et autres trucs touristiques payés la veille inutilement est inaccessible tout comme la boite aux lettres. Pas  d'horaires indiqués ni sur le billet , ni sur les portes d'entrée. Du fait, ne sachant  combien de temps attendre.....une demi-heure, une demi journée ....J’ai ouïe dire ensuite que ce serait 11h00 (ce mois ci ).… Nous reprenons quelques photos autour du globe désert puis départ. On postera ailleurs, dommage pour les destinataires.
Il serait donc sensé de penser que pour ceux qui y vont tôt l'accès serait gratuit ... en tout cas à cette période. C est fort dommage,  nous avons payé plein pot et n'avons profité de rien .

Nous repartons en direction d ALTA . Nous nous en mettons encore plein les yeux des paysages. Le temps est au bleu et on se croirait sur la cote d azur avec une vingtaine de degré. Mais dès qu'on longe un endroit ombragé et venté , ça descend  autour des 5°.
 
La route est assez intéressante. Nous nous arrêtons à Alta pensant trouver une visite a faire. Un hotel qui est complet, un autre prêt d'un parking bétonné  nous annonce 1470 Nok pour la nuit.. Ils nous prennent pour des amerloques ou quoi.. La ville a peut être des cotés cachés mais de prime abord, elle n’est pas attrayante. On reprend la route pour trouver a Altafjord camping2 une cabane en bois avec un gérant fort sympathique. Pas envie de faire quinze bornes pour le resto, on lui achète un paquet de riz et une boite de sauce tomate (qu'il nous offre gracieusement).
Nous avons un frigo et une plaque de cuisson dans la cabane mais nous irons plutôt faire notre bouffe dans le grand réfectoire..manque juste un ouvre boite.... Ce sera au tournevis ...
Pour ce soir c 'est tout !

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement