Page Philosophie.

QUE FAIRE PENDANT LES VACABCES 2012 ?
RESTAURER OU SE RESTAURER
 
 
2 semaines ... 2 petites semaines...
qui passent vite.. très vite..
Sont speed ces semaines..hola du calme, tout doux bijou,  j'ai plein de trucs a faire MôA !

Par quel bout commencer ? Ba, . ça on s'en fout un peut car l'important est de finir. Autant l'avouer de suite, ce ne sera pas fini. Trop d'idées, manque de courage, envie de se balader, fait trop chaud...

Allez je me lance. Depuis le temps que je veux bétonner cette entrée de sous sol, qui amène sans cesse de la poussière (dans mon atelier) mais surtout le sol est dénivellé irrégulièrement de 30 cm sur 3 mètre de large, ce qui ne facilite pas le staionnement et la manoeuvre des motos. Je rappelle quand même que ma derniere accuse pas loin des 300 kg avec son équipement. 

C'est bon, je me décide pour la chape. Mon atelier est un peu plus bas. Une pente ? Ce ne serait pas beau, ni fait, ni à faire. Le genre de truc que " si t'es maçon, tu te fais virer dans la journée" . Vous me direz : tu t'en fout , t'es pas maçon..! oui mais quand même , on a sa fierté. Et je veux pas me faire virer par madame ! J'ai pas de valise, juste un top case et elle risque de balancer mes fringues dans le béton pas sec !

J'opte pour des marches. Mais à l'opposé , il faut décaisser au burin afin de conserver de l'épaisseur de béton. De l'autre , l'épaisseur ne vapas manquer puisque la dalle sera de 23 cms. Cela ne devrai pas bouger !

Premier jour d'ouvrage, je reflechi et je bois une bière.

Deuxieme jour, je coule la pente d accès au sous sol, je bois une bière, je construis un coffrage pour l'escalier 2H+G=63. Une H de 10 cms fera l'affaire et me permettra de pénétrer dans l'atelier  sans me cogner la tête. Je bois une bière et grmpf cogne la tête. J'en prends une autre pour me calmer et je bute contre un rateau ! un rateau tout mou et tout flasque, je crois que c est le rateau de la méduse. Comme ce dernier je coule ( l'escalier )! C'est Géricault qui s'rait content. Je prends une bière pour fêter ça. 

Troisème jour. La partie sérieuse commence, je bois de l'eau..comme les occupants du radeau la tasse. Faut dire qu'il fait chaud.  Et que j'ai quelques allées et retours a faire avec la remorque chargées de gravillons  sableux et de sacs de ciment.
Malgré toute l'eau ingurgitée, ce sera coulé dans la journée.

Le quatrième jour, je pense qu'il me reste des dalles de la terrasse. Ce serait pas mal pour la finition et cela me permettrait de ne pas les gacher.

Hop c 'est parti !

Il était temps (petit navire) hohé hohé, car les roulements de la bétonniere viennent de lâcher vulgairement. Quelle honte une bétonniere qui n'a pas plus de 20 ans et à peine malaxé 50 tonnes de béton. 

Tant pis, je passe de la maçonnerie à la mécanique. Oui quand même, ils ont reçus !

Puisque je suis lancé dans la mécanique, je me rappelle d'un problème sur mon Yanmar. L'arbre crénelé de transmission entre le moteur et l'embrayage des lames de coupe se désolidarise de temps a autre. Pour cela le moteur doit avoir  légérement reculé. C'est bizarre,  les fixations ne semblent pas avoir bougées mais les silents bloc ne sont pas en buté. En tout cas il est impossible de forcer sur l'ensemble pour tenter de le remettre en place. La solution est de fabriquer une entretoise entre l'arbre et la sortie moteur. 
Dommage, je n'ai pas la matière adéquate. Je ne trouve qu'une vieille rondelle trop petite en diametre extérieur, avec un trou trop grand. Y a plus qu'a usiner dans une barre l'épaulement qui sert de centrage de la pièce avec une cote d'un coté +0 +0.1 et de l'autre la cote -0 -0.1. Une sorte de partie male/femelle. Cette piece usiner il ne reste qu'a surfacer la rondelle pour avoir une surface d appui correcte puis de souder la piece usiner dans le trou. Je ne pourrais d'ailleur souder qu'a certains endroit car la surface appui sur les support en croisillons. La piece ne sera pas esthétique dans sa finition car la rondelle etant trop petite , les trous pour la fixations se retrouve tangeant au diametre extérieur. Mais ça fera la rue Michel.

 

WWOOUUII,  je sais , ..j'ai pas encore tondu ! méhhéé ,  n'est ce pas les vacances ?
Pas le temps,
manque de courage, envie de se balader, fait trop chaud. Tient je me prend une bière bien fraiche cette fois !
 






Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement