FUNCHAL
MADERE

ça c'est du changement !

 
 
 
Je ne vais pas m'étaler sur les nouveautés dans ma vie,  vous vous en tapez comme de votre premiere paire de Gaerne, mais l'hivernale sera cette année au soleil !
                      Ca change de celles en moto















et je dois dire que j'y prends gout. 

C'est quand meme tres chouette le soleil, pendant que les autres se pelent le jonc ..
Ca caille vraiment sur Lyon en cette fin janvier. C'est triste la grisaille, le froid et l'humidité. Meme les gens sont ternes.
Un truc tempéré pour ne pas avoir de choc thermqiue au retour est l'idéal.

Les recherches sur le net nous amènent à Funchal.
Nous regardons quelques images de l'ile, ainsi que la météo.
c'est là qu'il faut aller. c'est fait pour nous !
Nous trouvons,  malins comme des acrobates de panier de side-car, une offre tout compris. Vol, hotel, liaison aeroport, petit dejeuner et repas du soir  ..
Un bel hotel. Un tres bel hotel. Un tres tres bel hotel.

En moto, le trajet ?
Non. Le monsieur, IILLLLL vous dit NON !
En avion ! plus rapide que le bateau. D'ailleurs, nous nous retrouvons sur l'ile en moins de temps qu'il ne  faut pour parcourir Lyon-Paris par autoroute.

Pas d'entourloupe, sur place, l'hotel est magnifique et propre. Nous y passerons un super sejour.
C'est le Melia Madeira Mare Resort & Spa
Grande chambre, salle de sport digne de ce nom, piscine interieure et exterieure avec vue sur la mer, un acces au spa dans la prestation, des repas excellents et copieux, un personnel courtois et sympa.. .

L'ile dont le climat peut etre classé comme subtropical se trouve à 1000 kils de Lisbonne et a 600 kils des cotes de l'Afrique. Pas tres grande puisque l on pourrait la comparer à l'ile de Man. 50 kms x 25 kms, environ.
De  l'avion en approche on constate que c'est une ile volcanique. Decoupée et très escarpée.

Le climat y est doux en permanence.
Pas froid en hiver , pas chaud en été. Ce qu'il me faut !
Les temperatures oscillent entre 14 et 26. Nous sommes le dernier jour de janvier et il règne un petit 16° ... hé hé hé. faut enlever les doudounes.

Nous pensions visiter l'ile en sa totalité, mais nous nous sommes cantonnés à Funchal.
Ce fut une belle semaine de repos. De belles balades à pieds sur la cote. Visite de la ville, avec ses halles colorées par les étales des commerces. Promenade dans le jardin tropical ou les orchidées poussent hors serre.
Une errance dans le vieux Funchal  nous amène dans cette rue santa Maria aux portes repeintes par des artistes divers.
Les jeunes doivent être respectueux du travail des autres. C'est sans doute dû a la dureté de la vie. Pas de tag sur les murs. Le chauffeur de bus (aussi contrôleur) semble tout a fait rescpecté. C'est vrai que sur une ile les malfaisants sont vite catalogués ainsi les délits que l'on nomme chez nous inciviltés , n'ont pas l'air d'avoir lieu. En tout cas l'ambiance est decontractée et la vie d'un touriste est douce.
Pas le temps de s'ennuyer. Apres les balades, sport a l'hotel..puis piscine pour se decontracter. Ainsi nous sommes prets pour affronter le repas du soir.
Un truc marrant dans cette ville, la descente  des pentes du jardin tropical Monte Palace en panier d'osier. Une sorte de luge dirigée  par deux hommes en costume  et canotier. Un truc ancestral qui a traversé le temps. Ils sont une bonne trentaine.  les paniers sont ensuite remontés en fourgonnette.
 
Quelques images plus parlantes que les mots.
A visionner plein écran







Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement