HOLLANDE

Nous devrions citer ce pays en le nommant Pays Bas. Effectivement il est vraiment bas et la Hollande n'en est qu'une province. Mais je maintiens le titre de ce voyage car le but cette fois ci était à proprement parler la Hollande. 
 
 

La fatalité de la ville de Luxembourg devint d'un coup un heureux evenement quand nous comprendrons que la visite ratée de la ville nous permettra d assister au CORSO FLEURI. Il s'agit d'un defilé de chars décorés de fleurs fraiches. Pas 2 ou 3 chars mais mais une vingtaine où s interposent des voitures publicitaires toutes aussi décorées, et diverses fanfares. Voici quelques images.


ce moulin se trouve dans le jardin et il faut y monter pour avoir une vue sur les plantations.







les tulipes à Lisse par Bellerophon

Un coup d'oeil sur le menu, on demande à la dame s'il reste une table libre (il est quand même 18h30) ? Oui ! ça mérite un petit bisou et nous nous nous  installons .


On tema aussi des Tomos. Les cane bé des keum d'ici.


Le lendemain nous parcourons cette zone de polder où sont cultivés les bulbes dans une terre légèrement sabloneuse. Depuis Lisse nous descendons vers Sassenheim, Voorhout, Rijnsburg, puis remontons vers Noordwidjkerhout par la N206,  Heemstede; Cette zone est entre autre la zone la plus dense des plantations.
Des champs de tulipes à perte de vue, a ne plus savoir où regarder. S'il y avait un dieu de la peinture, ce serait sa palette. On comprend les artistes inspirés de la région. Sans parler du parfum indescriptible des jacinthes.




Bon fini les fleurs, c est beau mais faut pas en abuser. Trop, c est trop. On se dirige vers le circuit de Zandvoort voir a quoi il ressemble. ça tombe pas mal y a des dragster qui tournent.

Etant a deux tour de roues d Amsterdam, nous décidons d'y retourner passer une journée. Heu, pour les blagues de base, passer votre chemin, c est pas notre trip ! Nous avions déjà vu cette ville et nous avions envie de la revoir. J'y pénétre en moto à la recherche d un hebergement avec parking. Pffittt quelle erreur ! Nous nous adressons a l office de tourisme complêtement inutile qui nous designera un terminal informatique pour nos recherches. Bonjour, le service.....
Nous ferons sans et esperons trouver par hasard en errant.
Nous sommes dimanche pourtant et ça roule mal. On laisse passer bien evidemment les pietons et les vélos qui sont prioritaires, qui le savent bien, mais quand ce sont des files ininterropues..y a de quoi criser. Et je ne me plains pas, je vous fais pas un dessin, je suis en deux roues. Tiens, un hotel ! on va demander. Ha oui quand même le prix de la chambre et le parking c 'est compris ? Non, c est 45 euros en sus pour le parking ! Faut pas m expliquer longtemps et je comprend vite que les motorisés ne sont pas les bienvenus. Nous quittons la ville et atterrissons quinze bornes plus loin, dans un charmant petit village au nom d'Edam.
Nous degotons un hotel ( De Fortuna ) fort sympathique.  ça a l air un peu snob mais nous avons un très bon accueil. Aucun soucis au patron pour nous indiquer où stationner : devant la fenêtre de notre chambre ! 
Nous y mangerons le soir. Très bon repas.
La porte fenetre de notre chambre donne sur une terrasse en bordure des canaux.
Génial. Dommage il fait un peu frais et les averses ne manquent pas, mais nous trouverons un creneau pour une binouze et un repas exterieur.
 
Les canaux sont enjambés par des petits ponts à bascule qui ne sont pas là pour décoration. Ils sont utilisés régulièrement. 
Les volatiles du coin, ne sont pas farouches. Canards, hérons et autres s'approchent de nous sans hésitation. Il ne doivent pas etre chassés et le savent.  Ainsi, il m'est arrivé de les avoir à portée de main. Seule, la peur de les voir s'envoler nous empeche de les toucher.



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement